FANDOM


 
Gametitle-FO3
Gametitle-FO3

Les Terres désolées de la Capitale sont le nom communément utilisé pour mentionner les ruines de Washington, D.C. et la région qui l'entoure. Elles s'étendent de Raven Rock au nord-ouest jusqu'à Rivet City au sud-est et sont divisées grossièrement en deux par ce qu'il reste de la rivière Potomac. Il s'agit également du cadre de Fallout 3.

HistoireModifier

Avant la Grande Guerre, les Terres désolées de la Capitale s’étendaient sur une partie du Commonwealth et plus précisément sur le district de Columbia. Ce qui n'est plus aujourd'hui que des ruines dévastées a un jour été une zone métropolitaine densément peuplée. Arlington, Andale, Bethesda, Springvale, Germantown, Fairfax, Alexandria et Olney étaient les villes majeures de la zone, la plupart ayant des équivalents réels. Au cours des événements de 2077, la ville de Washington, D.C. fut touchée par un bombardement nucléaire qui la détruisit presque complètement et irradia de façon permanente les alentours. Par son statut de capitale, elle fut heurtée plus durement que n'importe quelle autre ville du pays. En comparaison, la côte ouest des États-Unis connut un sort nettement moins tragique. Seuls quelques bâtiments, pour la plupart des monuments historiques, demeurent encore debout grâce à leurs fondations probablement plus solides.

Le principal moyen de transport au sein des quartiers de D.C. reste les tunnels de l’ancien métro, le réseau de rue étant complètement bloqué par d'imposants tas de débris. La partie des terres désolées où s'étendait l'ancienne Virginie, moins dense et relativement épargnée par les débris de buildings, offre une liberté de mouvement plus importante.

Pendant le bombardement, certains missiles visaient également le Fort Bannister. Non seulement le fort lui-même souffrit de frappes directes, mais c'est toute la campagne environnante qui fut décimée par des tirs perdus. À tel point qu'en 2277, deux siècles après les événements, la zone n'est plus qu'un désert vide et sans vie à l'extrémité ouest des terres désolées, parsemée de grands cratères irradiés.

Le sort des différentes villes de la zone n’est pas beaucoup plus plaisant que celui de la capitale. Après l'holocauste nucléaire, beaucoup des résidents de Bethesda sont devenus des tribus sauvages de pillards, vivant, se reproduisant et tuant sans limites dans les ruines de l'ancienne ville. Olney s'est renommée Old Olney, où des gens résident encore en 2277, mais la guerre ayant rendu la collecte de ressources difficile dans les environs, la plupart ont choisi la fuite. Depuis, les ruines sont devenues un immense repère d'Écorcheurs. Andale, auparavant Annandale, est désormais infestée de cannibales. Arlington se résume à une usine Mama Dolce et au cimetière national, mais plus personne n’y vit. Springvale n'est plus qu'une ville brûlée, dont les ruines ont été pillées depuis longtemps, et où sévissent des raiders sanguinaires. Germantown est devenue le lieu de résidence d'un groupe de super mutants qui se servent de la zone pour capturer les gens de passage afin de renforcer leurs rangs.

La plupart des monuments historiques des anciens États-Unis, tels que le Capitole, le Musée des Technologies, le Musée d'Histoire et le National Mall sont désormais des ruines infestées de super mutants, ou réduits à d’énormes cratères radioactifs à l’image de la Maison Blanche. Cependant, des villes nouvelles comme Megaton, Rivet City, Tenpenny Tower, Underworld ou Little Lamplight, ainsi que de plus petites colonies comme la République de Dave, Oasis, Big Town, Arefu, Andale, le Temple de l'Union, Canterbury Commons et Girdershade ont été érigées dans les cendres de la guerre. Ces communautés rencontrent plus ou moins de succès, mais sont tout de même parvenues à résister aux dangers mortels des terres désolées. Leurs habitants ont juste assez de ressources pour bricoler de quoi survivre. La seule agriculture supportée est celle des fruits mutants et des plantes cultivées en laboratoire, comme les carottes ou les pommes de terre. Les villes vivent également de viande et de lait de Brahmin, d'écureuil et d'iguanes. Des chasseurs solitaires fournissent aussi les locaux en ressources plus exotiques telles que des poissons pêchés dans la rivière Potomac. Une grande partie des vivres vient en outre des pillards et des vagabonds, qui fouillent les ruines de D.C. à la recherche de nourriture d'avant-guerre non périssable. Par ailleurs, un commerce alimentaire semble exister entre les Terres désolées de la Capitale et Point Lookout dans le Maryland. En effet, plusieurs marchants des terres désolées peuvent avoir en leur possession des fruits punga qui ne poussent que dans les marécages de Point Lookout. Tobar le passeur a notamment l'habitude de vendre ce fruit aux marchands locaux.

En 2277, les factions les plus influentes de la région incluent la Confrérie de l'Acier de la côte est, dont le QG est sité dans la Citadelle, bâtie à l'intérieur et par-dessus les ruines du Pentagone, et l'Enclave. Cette dernière, isolée à Raven Rock, est perçue par beaucoup comme n'étant rien de plus qu'un enregistrement d'avant-guerre passant en boucle sur la fréquence officielle. D'autres factions sont également présentes, notamment les Super mutants, originaires de l'Abri 87, qui contrôlent une grande partie du centre-ville de D.C. et d'Arlington, ainsi que des terres désolées en général. Il existe aussi les Esclavagistes, opérant depuis Paradise Falls, les Dissidents de Fort Independence qui ont quitté la Confrérie de l'Acier pour poursuivre ce qu'ils pensent être leur mission d'origine, les mercenaires de la Compagnie Talon, basés dans les ruines de Fort Bannister, et diverses tribus de raiders, qui possèdent de nombreux campements à travers la région, le plus imposant étant celui d'Evergreen Mills.

Dix ans plus tard, en 2287, le destin des terres désolées est incertain. Sous la nouvelle direction d'Arthur Maxson, la Confrérie a réintégré les Dissidents dans ses rangs et règne alors sur l'ensemble de la région, mais au détriment de leur mission d'origine et de l'attention portée à l'extérieur des Terres désolées de la Capitale. Megaton dispose également d'une plus grande influence sur la zone, mais rien de plus n'est connu à son sujet. Le sort de Rivet City est également inconnu, bien qu'il soit établi que le noyau du Prydwen provienne de l'ancien porte-avions.

EnvironnementModifier

La ville de Washington, D.C. et ses alentours furent touchés plus sévèrement que toute la côte ouest, notamment à cause du symbole politique et militaire que représentait l'ancienne capitale mais surtout à cause de la faiblesse de son système de défense anti-nucléaire.

Les Terres désolées de la Capitale, comme l'indique leur nom, ne sont ainsi plus qu'un immense désert stérile et brûlé, presque incapable d'abriter la vie dans des circonstances normales.

Les habitants locaux sont pour la plupart méfiants voire hostiles, s'ils ne sont pas complètement fous. Ils ne font preuve de respect qu'envers les membres de leur propre groupe, à la manière des nombreuses tribus de pillards. Les poches de radiation sont bien plus fréquentes et denses que dans le reste du pays. L'eau purifiée et toute forme de nourriture fraiche sont extrêmement rares et difficiles à obtenir.

HabitantsModifier

Les Terres désolées de la Capitale sont une partie inhospitalière et ultra-violente de l'Amérique post-apocalyptique. Il n'est pas rare de trouver les corps de victimes de pillards ou de vagabonds désespérés. Le peu de matériaux qui peut être directement découvert est en général fraichement bricolé, et le pillage et le marchandage sont les seuls moyens fiables d'obtenir des ressources pour survivre. Il est assez fréquent de rencontrer des marchands itinérants à travers les terres désolées qui vendront leurs biens aux voyageurs, souvent dans les ruines de D.C. et dans les tunnels du métro. Les créatures mutantes, tels que les centaures, sont bien plus communs dans les Terres désolées de la Capitale qu'en Nouvelle Californie.

VégétationModifier

Mbox stub
Section nécessaire
Cette section est nécessaire mais n'a pas encore été écrite. Vous pouvez aider l'Abri en l'écrivant.

ApparitionsModifier

Les Terres désolées de la Capitale représentent le cadre de Fallout 3 et sont plus tard étendues à travers ses add-ons. Une carte des Terres désolées de la Capitale apparaît dans HELIOS One dans le jeu Fallout: New Vegas. Elles sont également mentionnées fréquemment dans Fallout 4.

GalerieModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .