FANDOM


 
Gametitle-FO76
Gametitle-FO76

Sam Blackwell : "Contre" la Mesure 6 est une note de papier dans Fallout 76.

EmplacementModifier

La note peut être trouvée sur le bureau principal de l'étage de la direction du Siège de Hornwright Industrial, accessible via un ascenseur de l'accueil protégé par une carte.

TranscriptionModifier

Transcript
Sam Blackwell : CONTRE la mesure 6


par Quinn Carter
"Les citoyens du territoire des Appalaches ne peuvent rester sans rien faire pendant que des mains métalliques leur arrachent leur mode de vie." Tels étaient les mots du sénateur Samuel Blackwell lors d'un entretien avec le Herald, des mots affirmant avec autorité son désaccord avec la controversée mesure 6.

Votée ce novembre, la mesure 6 émettrait, si elle est acceptée, une obligation de 2,6 milliards de dollars pour commencer le processus de remplacement des travailleurs du gouvernement des Appalaches par des systèmes automatisés, avec comme objectif une automatisation complète d'ici 2087. Cependant, pour beaucoup dans la région, il s'agit d'une bataille par procuration entre les ouvriers locaux et les multinationales, telles que Hornwright Industrial et Atomic Mining Services, têtes de file des nouvelles organisations du travail.

Dans notre entretien, le sénateur Blackwell n'a pas mâché ses mots concernant les effets qu'il pense que la mesure 6 aura sur les citoyens des Appalaches : "... un désastre rampant. C'est notre rôle en tant que membres du gouvernement de défendre nos électeurs. Qu'est-ce que les gens des Appalaches obtiendront de cette mesure, si ce n'est des lettres de licenciement et un ventre vide ?"

Nous avons demandé des commentaires à Daniel Hornwright, le PDG de Hornwright Industrial et l'un des principaux partisans de la mesure, qui a déclaré, "le soi-disant intérêt que le sénateur Blackwell porte au bien-être des habitants des Appalaches est parti en fumée lorsqu'il a commencé à s'acoquiner avec les séparatistes, comme les "États Libres". Nous n'avons rien d'autre à ajouter."

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .