L'Abri
Advertisement
L'Abri
3 658
pages

 
Gametitle-FO1.pngGametitle-FO3.pngGametitle-FNV.pngGametitle-FO76.pngGametitle-FB.png
Gametitle-FO1.pngGametitle-FO3.pngGametitle-FNV.pngGametitle-FO76.pngGametitle-FB.png

Le capitaine Roger Maxson (numéro d'identification 072389) était un officier dans l'US Army qui va devenir le fondateur de la Confrérie de l'Acier et le premier Haut Aîné après la Grande Guerre.

Biographie

Avant la Grande Guerre, le capitaine Roger Maxson était un membre des Forces Armées des États-Unis. Il servit durant la guerre sino-américaine, dirigeant les rangers et devenant par la même occasion un ami proche du lieutenant Elizabeth Taggerdy.

En 2076, la division NBC de West Tek réalisa une percée sur le projet de Virion Pan-Immunité. Le Département de Défense des États-Unis, craignant l'espionnage international, mobilisa une équipe militaire sous l'égide du colonel Robert Spindel et du capitaine Roger Maxson sur le site afin de superviser et protéger le projet, maintenant nommé Virus Évolutif Forcé. Le 7 janvier 2077, toutes les recherches sur le VEF furent mises dans la base militaire de Mariposa afin de tester le virus sur des sujets humains. L'équipe de sécurité fut également envoyée à la base militaire, toujours dans le même objectif. Ils ne furent pas informés de la nature du projet.

La mutinerie

Le secret si bien gardé de West Tek se retourna subitement contre eux le 10 octobre 2077, peu avant la Grande Guerre, quand des soldats stationnés à la base découvrirent que non seulement les scientifiques utilisaient des humains, mais qu'en plus ces derniers étaient des prisonniers militaires. Le colonel Spindel fit une dépression nerveuse, s'enferma dans son bureau et laissa Maxson s'occuper de la situation, qui devenait de plus en plus catastrophique. Les soldats devinrent assoiffés de sang et beaucoup plus agressifs. Quand deux jours plus tard, le 12 octobre, le capitaine stoppa un soldat voulant assassiner un scientifique, il ordonna qu'on les interroge.

Le premier scientifique interrogé par Roger Maxson fut Robert Anderson, le chef de l'équipe de recherche à Mariposa. Aderson expliqua que les tests à l'installation furent sanctionnés et, en fait, ordonnés par le gouvernement, alors qu'il décrivait les expériences au capitaine. Lorsque Maxson refusa de le croire, le scientifique perdit son sang-froid et commença à crier qu'il ne faisait que suivre les ordres et qu'il était aussi un militaire. Maxson assassina le scientifique en guise de réponse.

Cela érigea Maxson en tant que chef de file de la rébellion. Sa position fut d'autant plus renforcée le 15 octobre, quand le colonel Spindel se suicida alors que ses hommes rentrèrent dans son bureau. Les interrogations de scientifiques qui en découlèrent se terminèrent inéluctablement par des exécutions. Le 18 octobre, il ne restait plus aucun scientifiques, tous tués par Maxson lui-même. Erin Shellman manqua presque de convaincre Maxson que les expériences étaient bels et bien ordonnées par le gouvernement. Le 20 octobre 2077, Roger Maxson déclara que son unité fit sécession des États-Unis, tentant de forcer le gouvernement à répondre de ses actes. Aucune réponse ne vint, mais de nombreuses autres mutineries se déclarèrent à travers les États-Unis. Le jour d'après, Maxson ordonna aux familles des soldats de venir avec eux dans le complexe.

La Grande Guerre

La Grande Guerre survint le 23 octobre 2077. Alors que Maxson était à mi-chemin de trouver des détails indiscrets à propos de Leon Von Felden à West Tek, il fut coupé en plein élan par la détonation nucléaire du centre de recherche de West Tek. Épargnée par la dévastation nucléaire, Mariposa protégea les habitants des retombées nucléaires et du VEF. Craignant que la Chine ne se remontre bientôt, le 24 octobre, Maxson ordonna à ses soldats et à leurs familles de se préparer à quitter la base le lendemain.

Le 25 octobre, le sergent Platner se porta volontaire afin d'effectuer des relevés atmosphériques à l'extérieur de la base. Ne signalant aucune quantité significative de radiations dans l'atmosphère, les derniers préparatifs de l'Exode (un événement désigné plus tard par ce seul mot) furent entrepris. Le 26 octobre, Maxson ordonna que les restes des scientifiques soient enterrés dans les déchets à l'extérieur de la base. Un jour plus tard, le 27 octobre, d'anciens militaires américains et leurs familles quittèrent la base sous la direction du capitaine Roger Maxson, en direction du bunker gouvernemental de Lost Hills dans le sud.

En novembre, quelques semaines plus tard, les réfugiés arrivèrent au bunker. Le groupe subit des pertes en cours de route, car si les soldats bénéficiaient de la protection offerte par leur armure assistée T-51b, leurs familles ne l'étaient pas. Les pillards qui attaquaient les caravanes sur leur route ont rapidement appris à cibler les civils non protégés. Bien que pour chaque civil perdu, deux pillards tombaient, de nombreuses vies furent perdues, y compris la femme de Roger Maxson. Plusieurs soldats se détachèrent pendant l'Exode, sous l'égide du sergent Dennis Allen. Il demanda aux dirigeants de lui permettre, à lui et à son groupe, d'explorer les ruines du centre de recherche West Tek à la recherche de technologies avancées laissées pour compte. Ignorant les avertissements du capitaine Maxson, la faction d'Allen se scinda de la caravane principale et s'aventura au sud-est jusqu'au Glow, emportant leurs armures assistées avec eux. Plus personne n'entendit jamais parler d'eux.

Les survivants de l'Exode restants revendiquèrent le bunker comme le leur. Les soldats l'établirent comme quartier général de leur organisation tandis que les réfugiés l'agrandirent et l'adaptèrent afin de répondre à leurs propres besoins, transformant le bunker en un bastion technologique dans un monde qui avait perdu des siècles de développement technologique du jour au lendemain. Peu de temps après, Maxson et ses hommes utilisèrent un satellite de communication dans l'espoir de contacter d'autres unités de l'armée à travers le pays. Une de ces unités, basée dans les Appalaches, était dirigée par Elizabeth Taggerdy, une vieille connaissance de Maxson.

Les gardiens de la civilisation

Quelques temps plus tard, dans proclamation solennelle à ses hommes, Maxson déclara que les États-Unis, en particulier les politiques, avaient échoué à protéger leur peuple et ne pensaient qu'à leur propre intérêt. Roger Maxson conclu en affirmant qu'une nouvelle force devait protéger les États-Unis: la Confrérie de l'Acier.

Les croyances de la Confrérie furent formées à partir des expériences de Maxson. En premier lieu, la Confrérie de l'Acier se concentra sur l'aide aux survivants du mieux qu'elle put, actant comme une force armée plutôt qu'un ordre militaire, ce qu'elle devint par la suite. Le changement survint avec la prise de conscience que la connaissance collective de l'humanité était menacée d'être perdue pour les générations à venir. Afin de préserver le passé et tous ses secrets, Maxson décida de dédier la Confrérie de l'Acier à la préservation de la technologie et du savoir de l'humanité, afin que la Confrérie devienne le catalyseur, l'impulsion de la renaissance de l'humanité. En tant que gardiens de la civilisation, la Confrérie se concentrerait sur la situation dans son ensemble, l'aide directe étant considérée comme une préoccupation secondaire. Alors que les scribes étaient à l'origine considérés comme des membres de second ordre, de simples outils pour protéger les chevaliers et entretenir les bases de la Confrérie, ce changement de priorités les placèrent sur un pied d'égalité avec les soldats de la Confrérie, chargés de préserver et de développer les technologies récupérées sur le terrain par les chevaliers.

L'intention de Maxson était de maintenir la Confrérie en tant qu'organisation travaillant en étroite collaboration avec des personnes en dehors de ses rangs, en tant que protecteurs de la civilisation plutôt que ses gardiens. Son idée d'une Confrérie ouverte le mit en porte à faux avec les membres isolationnistes de la Confrérie, y compris son propre fils et le Paladin Taggerdy. Bien que personne ne l'ait confronté ouvertement sur la question, par respect pour son rôle de fondateur, Roger Maxson était minoritaire sur son opinion.

Maxson resta en contact fréquent avec le chapitre des Appalaches, diffusant souvent des discours sur des éléments spécifiques de sa philosophie dans la création de la Confrérie. Maxson fut profondément troublé par l'apparition soudaine de la contagion calcinée et des calcinés et des sulfuries qui l'accompagnaient, conseillant à Taggerdy de mettre en place des zones de mise à mort pour attirer les calcinés. Il maintint les communications jusqu'à ce que le satellite brûle dans l'atmosphère. Dans sa dernière transmission, il a assura Taggerdy de sa confiance totale en son leadership et lui promit d'envoyer de l'aide dès qu'il le pourrait.

Quelque temps avant 2103, l'aîné Maxson et le conseil des aînés approuvèrent la demande du Paladin Rahmani de former une expédition pour se rendre dans les Appalaches et découvrir le sort de MIA, présumé KIA. Bien que le voyage ait pris de nombreux mois, le conseil des aînés ayant des doutes sur la foi de Rahmani dans la Confrérie, Maxson resta inflexible dans sa croyance en elle, mais l'a également exhortée à rétablir les communications avec le chapitre de Lost Hills dès que possible. Cependant, Rahmani a effectivement retardé l'exécution de cette commande, car elle se concentre davantage sur l'établissement d'une présence positive dans les Appalaches, approfondissant encore le fossé entre elle et le chevalier Daniel Shin.

Mort et héritage

Maxson mourut d'un cancer en 2135. Érigée en tant que figure légendaire et tutélaire de la Confrérie de l'Acier, il fut même déifié au rang de Fondateur. Son fils, Maxson II, prit sa place en tant qu'Aîné tandis que son petit-fils, John Maxson, rejoignit les Paladins. Bien que la nouvelle direction ait fait semblant de défendre ses idéaux, ils décidèrent d'isoler la Confrérie de l'extérieur. L'effet le plus notable du changement de direction a été l'arrêt du recrutement extérieur en 2141, se reposant uniquement sur la croissance naturelle. Maxson, l'un des États de la République de Nouvelle Californie, fut nommé d'après lui.

Le dernier descendant en vie de Roger Maxson est Arthur Maxson, qui passa le plus clair de son enfance dans la Citadelle dans les Terres désolées de la Capitale, sous l'égide d'Owyn Lyons et du chapitre est de la Confrérie. En 2287, il devint finalement Aîné de ce même chapitre dans le Commonwealth, à bord du Prydwen.

Holobandes liées

Fallout

  • Journal du capitaine Maxson
  • Entrées de Maxson

Fallout 76

Apparition(s)

Roger Maxson n'apparait dans aucun jeux Fallout en personne, mais il est mentionné dans divers holodisques ou notes. On peut entendre sa voix pour la première fois dans les holobandes laissés par le chapitre des Appalaches de la Confrérie de l'Acier dans Fallout 76.

Advertisement