Gametitle-FO76.png
Gametitle-FO76.png

L'Histoire de survivants : Dassa Ben-Ami est une holobande dans Fallout 76.

Emplacement[modifier | modifier le wikicode]

Elle peut être trouvée sur le corps de Dassa Ben-Ami dans l'église de Flatwoods.

Transcription[modifier | modifier le wikicode]

Transcript.png

Dassa Ben-Ami: On l’appelle la Grande Guerre, maintenant. Elle n’a pas duré longtemps et le théâtre a été sanglant. Bienvenue dans Récits de survivants. Je suis Dassa Ben-Ami, Samaritaine. Je travaille avec les Samaritains depuis deux ans maintenant. Je suis originaire de Charleston, donc je n’ai eu aucun mal à intégrer le groupe. Le boulot n’était vraiment pas une partie de plaisir. Reconstruire les Appalaches pierre par pierre alors que des survivants nous rejoignent régulièrement d’un peu partout. La plupart n’ont fait que passer, sans raconter leur histoire, sans graver leur nom dans la mémoire collective. J’ai pensé que nous devions conserver ces tranches de vie.

J’ai demandé aux gens d’enregistrer leurs pensées, leur vécu, tout ce qu’ils veulent transmettre à la postérité. J’intitulerai cette série Récits de survivants.

Je vais commencer par moi. J’étais étudiante en anthropologie à l’Université Vault-Tec. En master. J’allais imprimer mon mémoire quand j’ai entendu les sirènes… J’étais persuadée que mon père, un employé de Vault-Tec, nous emmènerait tous, mais… nous n’avons reçu que deux réservations. J’ai refusé de partir. Il est allé dans l’abri avec mon petit frère. Ils ont bien essayé de me persuader, mais en vain. J’ai fini par les pousser à l’intérieur et c’était réglé. Après ça, je suis rentrée à Charleston et… bah… j’ai survécu.

Le groupe des Samaritains a fini par se constituer et je me suis enrôlée tout de suite. On en a bavé. L’inondation… a tout dévasté. On s’est installés à l’aéroport de Morgantown et maintenant à Flatwoods qui est… disons… enfin je reste optimiste. Je fais partie des effectifs depuis… je sais pas, 2 ans. On a de grandes idées ! On peut faire tant de chose pour avancer. On pourrait même, pourquoi pas, reconstruire assez pour vivre une vie normale. Et entre-temps, je continuerai d’enregistrer mes histoires de survivants quand je le pourrai. L’histoire, c’est nous. Je suis Dassa Ben-Ami et je vous dis à bientôt.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .