L'Abri
Advertisement
Mbox cleanup.png
Cet article nécessite d'être relu
Afin d'éviter toutes fautes d'orthographe, de coquilles, de phrases "google tradifiées" ou de respect des standards, un second passage sur cet article par un administrateur est nécessaire.
FO76 ui exploration team.png
Pour le lieu de Fallout 4, voir HalluciGen, Inc..

 
Gametitle-FO4.pngGametitle-FO76.png
Gametitle-FO4.pngGametitle-FO76.png

HalluciGen, Incorporated (aussi connue sous le nom HalluciGen, Inc ou plus simplement HalluciGen) était une entreprise d'avant-Guerre basée à Boston. L'entreprise s'était spécialisée dans le développement d'armes "non-léthales" à usage des Forces Armées Américaines et des forces policières du pays pour le contrôle des foules et des manifestations à la suite de l'automatisation et d'émeutes de la faim et d'autres formes de troubles civils. En tant que telle, la société était dans une situation financière désespérée au troisième trimestre de 2077, avec un chiffre d'affaires de 1,1 milliard de dollars et une perte d'exploitation nette de 1,8 milliard de dollars. L'ancien chercheur de Mesmetron n'ayant pas répondu aux attentes et après une série de tests catastrophiques, il fut été limogé le 18 octobre 2077. [1]

Histoire

Sortant son gaz HalluciGen en 2055,[2] HalluciGen aspirait à devenir le leader mondial en matière de technologies de pointe militaires non-léthales. Cependant, malgré l'embauche du concepteur principal du Mesmetron de chez Implied Hypnotics, le succès de la compagnie fut toutefois limité, la plupart de leurs produits échouant aux tests préliminaires.

Comme de nombreuses autres entreprises en Amérique, HalluciGen utilisa des humains dans ses procédures de test, avec de fréquents décès. En fait, les procédures opératoires stipulaient des administrations de sédatifs pour les sujets de test avec des rafraîchissements enrichis, avec des documents délibérément élaborés utilisés pour assurer l'absorption. Comble de l'horreur: en cas de déversement de produits chimiques, les cadres étaient prioritaires, escortés par du personnel de bureau, tandis que la décision d'évacuer les sujets de test était laissée entièrement au personnel scientifique, qui pouvait décider de simplement laisser les sujets derrière, scellés dans les chambres d'essai.

HalluciGen fut contacté par Vault-Tec afin de concevoir un composé psychoactif qui pourrait être utilisé pour manipuler l'humeur des habitants d'abris.

Fredrick Rivers contacta également HalluciGen pour l'utilisation de leurs composés dans la construction de gadgets, en particulier le dispositif fantôme, qui libérerait du gaz HalluciGen lors de l'activation et rendrait frénétique toute personne enveloppée dans le nuage.

Produits

Dispersant

HalluciGen-Dispersant-Fallout4.jpg

Autre mesure anti-émeute testée le 18 octobre 2077, le test du Dispersant n'a pas tué de sujets. Au lieu de cela, cela a déclenché une réaction de panique et de fuite lorsque le sujet a vu son propre enfant dans la salle d'attente, ce qui a conduit à une poursuite policière qui l'a appréhendé deux jours plus tard. Le sujet devait être institutionnalisé. L'échec de ce test a conduit le chercheur de Mesmetron à être licencié et remplacé en tant que chef de projet par une femme nommée Karyn.

Gaz HalluciGen

Un outil anti-émeute livré par une grenade à fragmentation de type II. Le gaz lui-même était conservé à l'intérieur de bonbonnes de gaz. Créé à l'origine en 2055, les tests et le raffinement se poursuivirent jusqu'en 2077. Le 18 octobre 2077, les tests ont révélé que le gaz provoquait une rupture traumatique des glandes surrénales chez les sujets exposés, entraînant des hallucinations, un comportement erratique, une agressivité extrême et une insuffisance cardiaque. Un seul sujet a survécu au test a commencé à s'acclimater, avant d'être battu à mort par quatre autres sujets frénétiques, et un autre est décédé d'une insuffisance cardiaque. En effet, aucun sujet de test n'a survécu à l'exposition, faisant du gaz une arme chimique puissante, mais une mesure de contrôle des émeutes promptement inefficace. Une tentative a été faite pour étendre leurs tests de produits à l'extérieur de leurs propres installations en envoyant des bidons de leur gaz, ainsi qu'une estimation complète de la commande, à Vivian Garrahan de la Garrahan Mining Company, dans le but d'aider aux manifestations minières dans les Appalaches. Cependant, Poseidon Energy a acheté son gaz pour mettre fin à la protestation de l'Association des Mineurs de Poseidon Energy Plant WV-06. Plutôt que de rendre les manifestants fous et de se retourner les uns contre les autres, cela n'a fait que pousser les manifestants à attaquer la Garde nationale qui défendait l'usine, les exposant davantage au gaz et prenant d'assaut l'usine où ils ont tué tout le monde à l'intérieur.

Irradicateur

HalluciGen-Irradicator-Fallout4.jpg

Destiné à être un décontaminateur de terrain portable, l'Irradicateur s'est avéré être une machine de deux tonnes qui a réussi à éliminer tous les contaminants biologiques et chimiques, en appliquant de fortes radiations aux sujets testés, entraînant un effondrement du corps presque instantané. Reclassé comme une arme mortelle, l'Irradicateur était suffisamment puissant pour nécessiter de démonter la chambre et de la reconstruire à chaque fois qu'un test était effectué.

InvisiWave

L'InvisiWave était le résultat de cinq miroirs, deux Stealth Boys piratés et une trappe. Il était soi-disant capable de rendre les sujets inaudibles et/ou intangibles, les effets pouvant être permanents. Le troisième test a été considéré comme un succès, impressionnant un amiral américain supervisant le test. Le service commercial de la société a commandé deux cents unités à fabriquer d'ici décembre 2077.

Suppresseur

HalluciGen-Suppressor-Fallout4.jpg

Le suppresseur est un gaz de pacification créé pour paralyser, même blindées, et permet de neutraliser les cibles par des décharges électriques. Les effets secondaires comprenaient la paralysie partielle et/ou complète de l'utilisateur, des passants et des petits/grands animaux. Lorsque les sujets furent testés, ils ont réussi à neutraliser le sujet de façon permanente. La paralysie a nécessité un transfert dans un établissement médical externe à l'hôpital mémorial de Meford pour une surveillance et un traitement palliatif. Chercheur le mieux payé de l'entreprise, le chef de projet du Suppresseur était également l'ingénieur principal du Mesmetron d'Implied Hypnotics, Inc., et a même procédé à l'ingénierie inverse de certains de leurs propres prototypes pendant le développement du Suppresseur.

Références

  1. Entrées de terminal HalluciGen, Inc.
  2. Démonstration du gaz HalluciGen
Advertisement