Mbox cleanup.png
Cet article nécessite d'être relu
Afin d'éviter toutes fautes d'orthographe, de coquilles, de phrases "google tradifiées" ou de respect des standards, un second passage sur cet article par un administrateur est nécessaire.

 
Gametitle-FO76.png
Gametitle-FO76.png

La Contagion calcinée, ou plus précisément la Peste calcinés, est une infection mutagène dévastatrice ayant ravagé les Appalaches entre 2085 et 2102, et ayant pratiquement anéanti toute vie humaine dans la région, n'épargnant que les résidents de l'Abri 76. En 2103, grâce aux efforts des résidents de l'Abri 76, un vaccin contre cette peste fut distribué et inoculé à presque tous les Appalaches, y compris aux colons et aux pillards, arrêtant ainsi la propagation de la maladie.

Histoire

Les origines de la Contagion calcinée commencent avec les sulfuries. À l'origine, ce qui était autrefois une chauve-souris typique a énormément mutée via les machinations et expériences biochimiques de l'Enclave Appalachienne autour de 2083, au fond de la tourbière à canneberge. Bien que le confinement de ces créatures était loin d'être d'une efficacité optimale, ce n'est qu'en 2086 que les aspirations mégalomanes du secrétaire à l'Agriculture de l'époque, Thomas Eckhart, ont fait se déchaîner entièrement les sulfuries sur des Appalaches non préparées.

Au début de ces expériences, les chauves-souris semblaient avoir la capacité étrange d'attirer d'autres animaux, mais ces expériences biochimiques furent considérés comme un échec. Toutefois, au moment de leur libération par l'Enclave, cette étrange caractéristique avait évolué pour devenir la Contagion calcinée. À partir d'une substance naturellement sécrétée par leurs ailes, les sulfuries propagaient cette infection partout où elles passaient.

Développement de la maladie

Qu'il s'agisse d'un humain, d'un animal ou d'un mutant, la Contagion calcinée est capable d'infecter tous les êtres vivants qu'elle touche, à quelques exceptions près. La Contagion commence par une série de changements physiques majeures chez ses victimes. Au début, la peau du contaminé s'assombrie et sent la cendre, puis des lésions commencent à apparaître sur tout le corps, provoquant une sensation de brûlures intenses.[1] Après quoi, la peau de la victime s'ouvre, exposant sa chair rougeâtre, et révélant une étrange présence de cristaux ultracites verts qui se détachent de sous sa peau. À ce stade, l'infection s'est complètement emparée de sa victime, la transformant alors en un Calciné.

À ces changements physiques s'ajoute la dégradation des facultés mentales de la victime, surtout si celle-ci est humaine. Mais le plus important, est leur assimilation au sein de l'esprit de la ruche des sulfuries. En tant que Calciné, la victime est complètement manipulée par l'esprit de la ruche et devient alors hostile à tout ce qui n'est pas déjà infecté. Cependant, dans le cas des Calcinés humains, cette assimilation n'est pas totale, car ces derniers peuvent démontrer une certaine conscience de l'état dans lequel ils se trouvent, mais ne peuvent cependant pas aller à l'encontre des directives de la ruche.

Chaque Calciné devient alors un vecteur d'infection dont l'unique but est de propager la maladie au plus d'êtres vivants possible jusqu'à ce qu'ils succombent totalement à cette dernière et ne deviennent un corps pétrifié.

Conséquences

Les Calcinés humains représentent la majeure partie des victimes de la Contagion calcinée. La plupart de ces Calcinés sont capables d'utiliser efficacement plusieurs types d'armes, y compris des armes à feu. Combattre les porteurs de la Contagion était en soit extrêmement dangereux, car la transmission, couplé à l'absence de tout remède ou vaccin, représentait un risque énorme. Des groupes spécialisés au sein des factions des Appalaches, tels que les Têtes brûlés, l'élite des Samaritains, ont été spécifiquement organisés et entrainés pour lutter contre la menace des Calcinés. Le mot d'ordre était clair : ne pas laisser les Calcinés s'approcher.[2]

Les premières observations des sulfuries étaient souvent perçues comme des rumeurs ou des hallucinations, mais bientôt les diverses factions des Appalaches seraient obligées de réévaluer la gravité de la Contagion. Beaucoup se sont efforcés de mettre au point des moyens pour lutter contre la propagation de la maladie, élaborant une variété de contre-mesures dans le but d'éradiquer, de contenir ou même de guérir la maladie. Malheureusement, plusieurs divisions et autres formes d'hostilité se sont installées au sein des factions. Certains ont rejeté la gravité de la Contagion, d'autres ont simplement sous-estimé la menace, ne la comprenant que bien trop tard, et d'autres encore ont laissé des querelles politiques et une méfiance mutuelle s'installer entre les organisations. Conséquence de quoi, cela provoqua et mena à la chute de tous les grands acteurs de la région.

En fin de compte, malgré les capacités de recherche organisées des Samaritains, la puissance militaire de la Confrérie de l'Acier, les capacités de survie des États Libres et la brutalité imprudente des pillards, la Contagion parvint à éliminer une par une chacune de ces factions, autrefois puissantes, jusqu'à ce que les Appalaches deviennent silencieuses. Certains, cependant, ont réussi à fuir la région à temps, avant que tous les humains des Appalaches ne soient contaminés en 2102, à l'exception des résidents de l'Abri 76.

Solutions trouvées

Suite à la contagion, les Samaritains installés à l'aéroport de Morgantown reçurent plusieurs avertissements concernant la menace Calciné de la part de la Confrérie de l'Acier, et furent alors capables de développer rapidement un assortiment de contre-mesures pour faire face à la peste. La formation des Têtes brûlées, ainsi que la découverte de munitions ultracites, ont permis aux Samaritains d'avoir un certain contrôle sur la Contagion. Sous la direction du Dr. Claire Hudson, les Samaritains entreprirent des recherches dont le résultat permit d'ouvrir la voie aux premières étapes d'une vaccination contre la peste. Malheureusement, la situation fit interrompre le projet de vaccination juste avant la distribution du vaccin.

De leur côté, les États Libres, un groupe de survivants anarchistes opérant au sein du Bourbier, eurent à subir la perte d'Harpers Ferry suite aux attaques des sulfuries, au tout début de la contagion en 2086. Cependant, l'environnement du Bourbier et la nature décentralisée des États Libres permit à ces derniers d'obtenir une meilleure préparation en développant des technologies anti-Calcinés tels que le système de détection des calcinés et le leurre à sulfurie. Ces technologies ont d'abord permis aux États Libres de suivre et de détecter la présence des sulfuries, puis de les neutraliser efficacement.

Hélas, malgré toutes ces mesures, les principales factions des Appalaches ne purent empêcher leur disparition au printemps 2097, ainsi que celle de toute vie humaine dans la région.

La fin de la Contagion

En 2102, l'Abri 76 s'ouvrit après 25 ans de confinement sous terre. Les résidents de l'Abri ont alors découvert des Appalaches privées de toute vie humaine depuis des années. En suivant les traces de leur ancien superviseur, les résidents découvrirent ce qu'étaient devenues les factions de la région et finirent par terminer ce que les groupes divisés avaient commencé. En finalisant le vaccin et en se vaccinant contre la Contagion, les efforts des résidents aboutirent à l'utilisation des silos ICBM de la région afin de lancer une frappe nucléaire contre le site de brèche Prime, éliminant par la suite la reine sulfurie. Ironiquement, l'Enclave des Appalaches -ou plutôt, ce qu'il en restait -joua un rôle déterminant dans l'élimination de la menace sulfurie, puisqu'en cherchant dans le systèmes de promotions automatisés depuis leur bunker de Whitespring, ils permirent aux résidents de l'Abri d'accéder aux charges nucléaires de la région.

Un an plus tard, en 2103, la superviseure de l'Abri 76 et ses anciens résidents commencèrent à fabriquer des vaccins contre la Contagion. Après quoi, les colons, pillards, et autres groupes commencèrent à revenir dans la région.[3] Plus tard dans l'année, la nouvelle d'un vaccin se répandit au-delà des Appalaches par l'intermédiaire des caravanes.[4]

Les Calcinés

Un Calciné est créé lorsqu'un humain, ou une autre créature, entre en contact avec une sulfurie, la peste calcinés se transmettant comme un champignon infectant et faisant muter les êtres infectées. La peau de la victime passe alors rapidement d'une lésion noire carbonisée à une lésion rouge sang, comme si la victime avait été écorchée vivante. S'en suit alors une perte complète des poils et l'apparition de cataractes, tandis que des cristaux verts ultracites commencent à se former sur tous le corps. En plus d'affecter l'apparence, les êtres infectés succombent également à une dégénérescence complète de leurs facultés mentales. La peste calcinés créait également un esprit de ruche qui relie tous les calcinés à la reine sulfurie.[5][6] Le seul instinct restant chez les êtres infectés est une agressivité exacerbée envers tous les êtres non contaminés.

La peste a un lien inexplicable avec le minerai hyper-radioactif connu sous le nom d'ultracite et qui se forme sous la peau du Calciné.

Caractéristiques

La peste calcinés est un agent pathogène mutagène hautement contagieux qui a infecté pratiquement tous les survivants de la Grande Guerre des Appalaches, les transformant en Calcinés ; des êtres similaires aux goules sauvages, mais qui conservent suffisamment de présence d'esprit pour manier des armes et porter une armure pour attaquer tout être vivant non infecté se présentant sur leur chemin. Les créatures infectées par la peste ne seront pas, par conséquent, hostiles envers les autres créatures infectées, et ce indépendamment de l'espèce ou de la race.[7]

La peste est également responsable de la mutation de la population locale de chauves-souris en sulfuries ; des chauves-souris géantes qui, après avoir surpeuplé les cavernes souterraines dans lesquelles elles vivaient, ont propagé la peste à la surface. Ces dernières semblent avoir créé un lien symbiotique avec les Calcinés qui ont toutefois su préserver leur individualité, tandis que d'autres créatures infectées ont été assimilées à un esprit de ruche, les reliant ainsi aux sulfuries et leur donnant la capacité de contrôler d'autres êtres infectés. Toutefois, d'autres sulfuries, comme la reine sulfurie ou les sulfuries alpha décédées de la grotte de verre, sont physiquement affectées par la peste.

Chez les humains, la Contagion calcinée continue de croître à l'intérieur des personnes infectées, provoquant des excroissances ultracites à travers leur peau, jusqu'à les tuer en les transformant en corps pétrifiés. Ces excroissances internes faite d'ultracite rendent également les victimes de la peste vulnérables aux munitions fabriquées à partir d'ultracite appauvri, et ce en raison de la réaction négative qui se produit lorsque l'ultracite normale se retrouve en contact avec de l'ultracite appauvri.[8] Cette faiblesse a été mis à profit par la division des Têtes brûlées des Samaritains, qui a utilisé des munitions contenant de l'ultracite appauvri, et la Confrérie de l'Acier qui a créé des armes laser modifiées avec des cristaux ultracites, infligeant ainsi des dégâts supplémentaires aux créatures infectées.

Ces excroissances ultracites permettent également un suivi facile des êtres vivants infectées, car l'ultracite dégage une signature radioactive très distinctive. C'est pourquoi, des sulfuries ont été observées en train de garder des gisements d'ultracite et consommant du minerai brut, ce qui suggèrerait que la consommation d'ultracite les renforcerait d'une manière ou d'une autre.

Immunités

Alors que les Samaritains, les États Libres et la Confrérie de l'Acier développaient chacun de leur côté un vaccin, ou du moins un remède pour lutter contre la Contagion, certaines créatures semblent avoir développé (ou gameplay) une immunité naturelle à la maladie :

Créatures infectées

Notes

  • Une expérience de chez Arktos Pharma a également produit des symptômes similaires à ceux de la peste calcinés.[12][13]
  • Bien qu'extrêmement virulent en termes de gameplay, le joueur ne peut pas contracter l'infection, même si on la lui injecte. Au lieu de cela, si quelqu'un est exposé à la maladie, il peut contracter le mildiou, ce qui réduit toutes ses statistiques SPECIALE de 1.
    • Contenu coupé La Contagion calcinée était à l'origine censée être une maladie contractée par les sulfuries. Cette maladie existe dans les fichiers du jeu sous les noms Scorched Plague et Scorched Fever. Terminer la quête Une pincée de prévention aurait rendu le joueur immunisé à la maladie. On ne sait pas pourquoi la maladie a été supprimée en faveur du mildiou, mais les joueurs atteints de la maladie auraient subi +5% de dégâts infligés par les ennemis calcinés.

Anecdotes

FB8 deco 301 color.pngLes informations suivantes sont basées sur des informations non vérifiées et anecdotiques et n'ont pas été confirmées par des sources canon.

La Contagion calcinée semble être inspirée par un champignon du monde réel, le Pseudogymnoascus destructans , qui provoque le syndrome du nez blanc chez les chauves-souris d'Amérique du nord, -une infection qui ronge les tissus de leur peau pendant l'hibernation. Cette maladie relativement nouvelle a décimé les populations de petites chauves-souris brunes (desquelles les sulfuries descendent peut-être, comme le spécule Ella Ames)[14] Cette maladie a par ailleurs transféré la chauve-souris brune sur la liste des espèces en voie de disparition puisque ce champignon a un taux d'infection de 100% et un taux de mortalité de 90%. Dans Fallout 76, on estime que la plupart des chauves-souris d'Amérique du nord sont éteintes à l'état sauvage dès 2026.

FB8 deco 301 color.pngFin des informations basées sur des informations non vérifiées et anecdotiques.

Apparition(s)

La contagion calcinée apparaît uniquement dans Fallout 76.

Références

  1. Entrées de terminal de l'aéroport de Morgantown ; Terminal de laboratoire des Samaritains
  2. Entrées de terminal de l'aéroport de Morgantown ; Terminal de laboratoire des Samaritains
  3. Évènements de la quête Les nouveaux arrivants
  4. Entrées de terminal des tours de Watoga ; Terminal, Jour 20 - inoculation
  5. Écran de chargement de Fallout 76 : Les Calcinés sont des êtres humains atteints d'une étrange maladie connue sous le nom de Contagion calcinées, et sont maintenant contrôlés par un esprit de ruche violent. Mais quelle est la source de la Contagion ? Et peut-elle être arrêtée ? La reine peut alors contrôler ces Calcinés à volonté.
  6. Écrans de chargement de Fallout 76 : Une reine sulfurie et son armée de sbires contrôlés par l'esprit terrorisent la région. Arrêtez-les si vous le pouvez !
  7. Entrées de terminal du bunker d'Ella Ames ; Reconnaissance de groupe ?
  8. Message de Hank Madigan
  9. La seule créature confirmée à être immunisée contre la peste calcinés.
  10. Les béhémots super mutants peuvent être infectés, mais pas les super mutants standards. Il existe d'ailleurs une variante appelée "Super mutant calciné" dans les fichiers, mais est inutilisée.
  11. Seulement la reine sulfurie et les sulfuries décédées dans la grotte de verre
  12. Journal de test 9-23-77-A10
  13. Journal de test 3-12- 78-A14
  14. Entrées de terminal du bunker d'Ella Ames ; Sulfuries : Les sulfuries ont indéniablement gagné le titre de prédateur alpha des Appalaches. Aucun doute, il s'agit d'une forme évoluée de certaines espèces de chauves-souris, ce qui les rend fascinantes, compte tenu de leur taille. J'aime à penser qu'il s'agissait de l'une de ces adorables chauves-souris pygmées que nous chassions des grottes quand j'étais enfant... Papa disaient toujours qu'elles se vengeraient !

Galerie

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.