L'Abri
Advertisement
L'Abri
3 658
pages
Mbox cleanup.png
Cet article nécessite d'être relu
Afin d'éviter toutes fautes d'orthographe, de coquilles, de phrases "google tradifiées" ou de respect des standards, un second passage sur cet article par un administrateur est nécessaire.

 ... 
Gametitle-FO1.pngGametitle-FO2.pngGametitle-FO3.pngGametitle-FO3 OA.pngGametitle-FO3 PL.pngGametitle-FNV.png
Gametitle-FO1.pngGametitle-FO2.pngGametitle-FO3.pngGametitle-FO3 OA.pngGametitle-FO3 PL.pngGametitle-FNV.pngGametitle-FO4.pngGametitle-FO76.pngTitrejeu-FO76 WL.png

L'Armée Populaire de Libération était le nom de la force militaire unifiée de la République populaire de Chine, composée à la fois des unités terrestres de l'armée de terre et des forces navales chinoises.[1] Elle fut impliquée dans de nombreuses batailles de la guerre des Ressources et utilisa la puissance nucléaire, notamment contre les États-Unis lors de la Grande Guerre.

Histoire

Avant-guerre

Article principal: Guerre sino-américaine

Sous les ordres du Président Cheng, l'Armée Populaire de Libération et ses composantes navales ont joué un rôle crucial dans le maintien de l'influence de la Chine dans le monde, ainsi qu'un rôle central dans la guerre des Ressources, en tant que principal ennemi des États-Unis et de leurs forces armées durant la guerre sino-américaine. Cependant, depuis l'invasion et l'occupation de l'Alaska en 2066, la Chine et son armée sont passées d'une guerre offensive à une guerre défensive, notamment après avoir subi l'invasion américaine de son propre territoire en 2074.

Lorsqu'il est devenu évident que les États-Unis ne s'arrêteraient pas tant que la Chine n'aurait pas été complètement détruite, cette dernière a ordonné l'activation et le lancement de toutes ses armes nucléaires. C'est ainsi qu'à 09h13 HCE, le système de détection d'armes nucléaires américain a détecté le lancement de quatre missiles. Les États-Unis sont alors passés au niveau d'alerte DEFCON 2 et quatre minutes plus tard, la confirmation du NORAD scella le sort du monde. À 09h26 HCE, le président américain ordonna une frappe de représailles selon le scénario MX-CN91.[2] Alors que les ogives américaines étaient lancées, les premières ogives chinoises frappèrent la Pennsylvanie et New York à 09h42 HCE. À 09h47 HCE, la plupart des installations américaines étaient hors service.[3]

L'attaque fut erratique, mais dévastatrice : Washington fut touchée juste après la destruction de la côte ouest et de cibles stratégiques comme le centre de recherches de West-Tek. Certaines cibles secondaires, comme Las Vegas et la base aérienne de Nellis, échappèrent à la destruction grâce à des défenses antimissiles (qui ont abattu ou désactivé 68 des 77 ogives dirigées contre la ville) qui avaient été préalablement installées. Mais d'autres n'ont pas eu cette chance : Salt Lake City a, par exemple, été touchée de plein fouet par 13 ogives et réduite à no man's land méconnaissable.[4]

Après-guerre

Suite à la Grande Guerre, des Libérateurs pouvaient encore être trouvés en état de marche, diffusant des messages et distribuant des affiches de propagande dans les Appalaches. Selon Dick Richardson de l'Enclave, les Chinois auraient pu être les premiers à lancer leurs ogives nucléaires, mais rien n'est moins sûr. Cependant, on pense que l'APL a lancé des milliers de bombardiers et d'ICBM qui ont balayé les États-Unis de la côte ouest à la côte est, comme l'a mentionné Carol lorsqu'on l'interroge sur la Grande Guerre à Underworld, et ce alors que l'APL ciblait en priorité des objectifs stratégiques majeurs, tels que les installations de West-Tek et Washington D.C.. Malgré cela, les sous-marins à propulsion nucléaire situés au large de la côte est des États-Unis ont reçu l'ordre de tirer leur pleine charge de MBLS, depuis des sous-marins comme le Yangtze-31 commandé par le Capitaine Zao.

Outre cela, des soldats et espions chinois en place aux États-Unis, et ayant survécu à la guerre, se sont lentement goulifiés, devenant ainsi des goules (sauvages ou non) arpentant sans but les Terres désolées. D'autres, comme les Shi, ont également survécu sur la côte ouest des États-Unis et ont construit une société autour de leur sous-marin, se référant à son ordinateur central comme "l'Empereur".

En 2077, des agents chinois goulifiés depuis la Grande Guerre habitaient toujours le bâtiment de l'usine alimentaire de Mama Dolce à Washington où l'opération secrète République populaire d'Amérique et son émission radio étaient toujours en place, mais sans objectif précis. La ville américaine de Pittsburgh comportait également de nombreuses armes chinoises de contrebande, la plupart provenant d'agents chinois sous couverture ayant été tués juste après la Grande Guerre.

Organisation

Armée

L'armée de terre de l'APL était responsable des opérations terrestres, allant de la guerre conventionnelle sur tous les fronts de la guerre à l'infiltration et aux opérations clandestines sur le territoire américain. Pour cela, l'APL s'est avant tout appuyée sur une main-d'œuvre et une capacité industrielle conséquente afin de maintenir son avantage, ce qui fait que contrairement aux États-Unis, cette dernière a préféré mettre l'accent sur la puissance de feu au détriment de la protection personnelle.[5] En effet, les soldats chinois furent équipés de simples uniformes plutôt que d'armures de combat, tandis que leurs fusils d'assaut Type 93 étaient plus puissants que leur équivalent américain, le R91. Autre exemple, les lance-grenades Victoire rouge étaient moins répandus, car même s'ils étaient plus rapides à recharger, ces derniers faisaient moins de dégâts que les lance-grenades Grand ours américains, et ce alors que le personnel américain lui-même les utilisait pour cette raison.[6] Côté stratégie, la clé de la doctrine chinoise reposait essentiellement sur l'utilisation de charss, en soutien des opérations d'infanterie lors de l'invasion de l'Alaska. Cependant, lorsque les blindés chinois ont été contrés par les premières armures assistées déployées par les Américains, la Chine s'est vite rendue compte qu'elle n'avait pas d'équivalent et s'est donc précipitée pour créer ses propres versions d'armures assistées.[Hors-jeu 1]

Les Chinois disposaient cependant d'un vaste réseau de renseignement et de sécurité extrêmement efficace. En plus de dissimuler leurs recherches sur la furtivité, des agents chinois sont parvenus à s'infiltrer sur le continent américain et a mettre en place un gigantesque réseau secret d'espionnage et de renseignement. La Chine avait même réussi à mettre en place des patrouilles régulières assurées par des sous-marins, comme le SSN-37-1A au large des côtes américaines. Par ailleurs, dans une note de l'extension Operation: Anchorage, il est fait mention de saboteurs chinois tentant de saboter le Barrage Hoover au Nevada ; une information confirmée par Fallout: New Vegas avec une entrée de terminal et la présence d'armures furtives chinoises.[7]

Espions et service d'espionnage

Le plus grand réseau d'espionnage de l'APL était situé dans et autour de Washington D.C. Des soldats, des opérateurs et des espions d'élites de la division de fer opéraient dans une fausse usine de transformation alimentaire à Arlington appelée Mama Dolce.[8] D'autres refuges et opérations sur le terrain avaient également été établis à divers endroits: un poste d'écoute dans le tunnel de Taft, un bunker dans la tour de diffusion KT8, ou encore un appartement situé dans un immeuble de Pittsburgh. De plus, des espions chinois étaient également très présents à Point Lookout, en particulier dans le bunker des renseignements chinois abandonné[9] et autour d'emplacements stratégiques comme la base navale de Mount Desert Island.[10] L'APL avait également capturé et reprogrammé des robots américains, tels que des Protectrons, les utilisant comme points de contrôle pour leurs agents infiltrés.[11]

Outre ses bases sur la côte est, l'armée avait également maintenu une installation secrète de renseignement dans les Appalaches. La base de renseignement de Fujiniya était à l'origine chargée d'identifier et de détruire les villes-usines présumées situées dans les Appalaches. Cependant, lorsqu'il est apparu que ces rumeurs étaient fausses, celle-ci est passée à la collecte de renseignements sur le Système de Lancement Automatisé des Appalaches, la recherche sur les technologies furtives et les robots Libérateurs. Au même moment, un détachement d'agents infiltrés opérait secrètement sous le complexe de Whitespring. Leur mission était l'acquisition et l'exploitation d'un filon maître,[12] vraisemblablement pour creuser un tunnel dans le bunker du Congrès de Whitespring, pour tenter de le capturer, et ainsi mettre la main sur tous ses secrets. Cependant, la Grande Guerre a mis un terme à la mission, bien qu'en 2103, ces derniers essayaient toujours d'y arriver, mais sans succès.[13]

Marine

Le Yangtze-31, un sous-marin d'attaque nucléaire de l'ALP

La marine de l'APL a joué un rôle crucial dans le maintien de la capacité chinoise à faire la guerre, rôdant dans l'Atlantique et le Pacifique à la recherche de navires de guerre américains, et permettant aux infiltrés chinois d'atteindre les côtes américaines sans être détectés.[14] D'autres, des sous-marins d'infiltration comme le SSN-37-1A, patrouillaient dans les eaux côtières et surveillaient les activités ennemies, tandis que des sous-marins nucléaires à missiles balistiques assuraient la capacité de première et deuxième frappe nucléaire, même en cas de défaite imminente. C'est pourquoi, en 2077, au moins l'un de ces sous-marins, le Yangtze-31, a rempli sa mission et a délivré une frappe nucléaire stratégique sur Boston et ses environs, et ce bien qu'il ait subi une collision avec une mine sous-marine et soit resté coincé dans le port de Boston pour les deux prochains siècles. Un autre sous-marin, le Shi-Huang-Ti, s'est, lui, échoué à San Francisco et a donné naissance aux Shi.

Forces aériennes

Un bombardier chinois

Bien qu'il y ait peu d'informations à ce sujet, il est certain que l'APL disposait d'une armée de l'air fonctionnelle.[15][16] tandis que dans Fallout: New Vegas, les Boomers mentionnent avoir abattu des chasseurs Xian-85 au cours de leurs simulations en réalité virtuelle.[17]

L'APL disposait également de son propre réseau de satellites de surveillance, dont l'un était encore actif et capable de confirmer la destruction du sous-marin SSN-37-1A par le Vagabond Solitaire en 2277.[18]

Technologie

L'armée chinoise disposait d'importantes réserves d'hommes et de femmes, ce qui lui permit de se concentrer principalement sur les technologies qui en tiraient parti. Bien que les soldats chinois aient été moins protégés que les soldats américains, ces derniers avaient cependant accès à des armes d'une grande puissance, leur permettant d'agir de façon à affaiblir l'ennemi grâce à une puissance de feu supérieure et une flexibilité tactique offerte par leur grand nombre. L'idéologie politique et la présence d'officiers impitoyables ont abouti à la mise en place d'une armée si puissante et disciplinée qu'elle pouvait rivaliser avec les unités américaines, du moins jusqu'à l'apparition de l'armure assistée.[19]

En raison du peu de succès dans le développement d'une armure assistée aux performances comparables à celle des États-Unis, les chercheurs chinois ont concentré leurs efforts ailleurs, réussissant ainsi à créer une technologie de camouflage actif très avancée. Grâce à un réseau de renseignement qui surpassait celui des Américains, la Chine est parvenue, pendant de nombreuses années, à dissimuler ses opérations de recherche à grande échelle aux nez et à la barbe des agents américains qui n'avait alors que peu d'éléments sur lesquels s'appuyer. Le développement et la mise au point des combinaisons furtives Hei Gui ont par conséquent permis à la Chine de faciliter grandement l'infiltration des lignes ennemies et de paralyser les opérations offensives américaines dans la mesure du possible. Mais alors que certaines unités furent capturées et leurs combinaisons rétro-ingéniérées, les efforts de la Chine se sont poursuivis à un rythme soutenu, si bien qu'en 2075, la rumeur disait qu'elle possédait une flotte entière de sous-marins furtifs, développés dans la province du Shaanxi et surnommée la "flotte fantôme".[20] Ainsi, les unités équipées de combinaisons Hei Gui, les Dragons écarlates, contribuaient à stabiliser la ligne de front, tandis que les sous-marins furtifs assuraient à la Chine une capacité nucléaire suffisante, même en cas d'effondrement total de la ligne de front.[21][22][23]

Parmi les autres technologies utilisées par l'APL se trouvait également le déploiement de champs à impulsion électromagnétique, capables de faire littéralement frire les utilisateurs d'armures assistées dans leurs propres armures,[24], ainsi que des mines mobiles programmées pour venir exploser au contact de l'ennemi.

Enfin, la Chine a également mis en œuvre ses propres programmes de recherche biochimique, notamment en ce qui concerne l'amélioration des armes biologiques et celle des soldats, ce qui inspira les scientifiques américains pour la création du projet Pan-Immunity Virion.[Hors-jeu 2]

Équipement

Armes à feu

Armes de corps à corps

  • Épée d'officier chinois
    • Épée de Zao
    • Épée électrique de Jingwei
    • Revanche du général Chao

Combinaisons et uniformes

  • Armure furtive chinoise
  • Uniforme chinois
    • Uniforme du général Jingwei
  • Uniforme de sous-marinier
  • Tenue de commandant communiste
  • Tenue de militant communiste
  • Tenue d'espion communiste

Robots

  • Drone araignée
  • Liberateur
  • Camarade Collectron

Véhicules

Autres

Pin's Étoile Rouge Bunker communisteUnrecognized icon name

Forces militaires

  • Dragon écarlate
    • Sniper
  • Commando
  • Soldat
  • Unité Inferno
  • Lanceur
  • Technicien
  • Chien de garde

Personnel notable

  • Général Jingwei - Commandant des forces de l'ALP pendant la campagne d'Anchorage.
  • Capitaine des restes chinois - Chef du reste des forces chinoises cachées dans l'usine Mama Dolce à Arlington.
  • Huang - Un agent chinois infiltré envoyé à l'usine Mama Dolce d'Arlington avant la Grande Guerre.
  • Chef scientifique Quao - Ancien responsable de la recherche et du développement concernant la technologie furtive chez Mama Dolce à Morgantown. Il a été reproché à Quao de ne pas avoir atteint les objectifs de développement annuels escomptés, alors que de nombreuses fournitures étaient réaffectées vers les lignes de front à Anchorage et le long du fleuve Yangtze pendant la guerre sino-américaine, et que la moitié du personnel scientifique a été tué par la sécurité pour ne pas avoir eu les informations d'identification nécessaires sur eux au moment voulu.
  • Mochou - Un agent secret basé dans les Appalaches.
  • Capitaine Zao - Capitaine du sous-marin nucléaire Yangtze.
  • Commandant en second du Yangtze - Un officier opérant à bord du sous-marin nucléaire Yangtze et qui a été transformé en Luminescent par des fuites de radioactives provenant du réacteur endommagé du sous-marin.
  • Sous-marinier inconnu - Membre d'équipage du SSN-37-1A détenu au camp de détention de Tourterelle après une tentative de suicide ratée.

Unités connues

  • 127e division de fer

Notes

Apparition(s)

L'Armée Populaire de Libération est mentionnée dans tous les jeux Fallout, mais n'apparaît que dans Fallout 3 et son extension Operation: Anchorage, Fallout 4, et Fallout 76 et sa mise à jour Wastelanders .

Anecdote(s)

  • L'Armée Populaire de Libération est basée sur son homologue du monde réel du même nom.
  • Les objets de style communiste disponibles dans la Boutique atomique de Fallout 76 contenaient à l'origine l'emblème de l'Armée Populaire de Libération avec "八 8" ou "一 1" écrit sur l'étoile. Celui-ci a malheureusement été supprimé pour la version finale.

Galerie

Iconographie

Drapeaux

Affiches

Concept art

Références

  1. Le capitaine Zao mentionne qu'il faisait partie de la "marine chinoise".
  2. Codes de lancement de Fort Constantine
  3. Entrées de terminal du Standard ; Terminal central, Statut DEFCON - 2077
  4. Journal de Randall Clark
  5. Les soldats chinois dans Fallout 3 et Fallout 76 portent des uniformes non blindés, tandis que le fusil d'assaut chinois Type 93 fait plus de dégâts que le fusil d'assaut américain R91.
  6. Cargaison "manquante"
  7. Entrées de terminal du barrage Hoover ; Terminal, Aucune idée...
  8. Entrées de terminal de Mama Dolce ; Terminal de bureau, Bienvenue, agent Huang.
  9. Apparition de soldats infiltrés morts dans Fallout 3 et ses extensions
  10. Franny Richardson
  11. Dialogue de Protectron du bunker des renseignements chinois
  12. Entrées de terminal des Profondeurs
  13. Entrées de terminal des Profondeurs ; Terminal de sécurité, État du tunnel
  14. Les sous-marins chinois de la série "Yangtze" démontrent l'utilité et l'efficacité de ces sous-marins.
  15. Durant les événements de l'Opération "Anchorage", des bombardiers chinois peuvent être vus en train de voler au-dessus du personnage joueur. D'autres encore sont représentés sur des affiches de propagande,
  16. Affiche de propagande de l'armée chinoise avec des bombardiers volant au-dessus des soldats
  17. Le Courier : Comment Nellis a-t-elle enseigné à votre peuple à voler ?
    Pete : Après avoir remis le courant, nous avons appris que ces chaises sophistiquées dans lesquelles on dormait étaient des simulateurs de réalité virtuelle. Nous pensons qu'ils servaient à entraîner les pilotes. On les utilise beaucoup. Moi-même, j'ai déjà descendu plus de 500 chasseurs chinois Xian-85 ! Avant que vous ne demandiez, je dois vous prévenir que vous n'aurez pas le droit d'utiliser ces simulateurs. Ils nous sont réservés. Désolé.
    (NellisPete.txt)
  18. Entrées de terminal du motel Homestead ; Terminal de planque, Infos extraction
  19. Soldat chinois dans l'extension Operation: Anchorage
  20. Entrées de terminal du Standard, > 17 décembre 2075
  21. Fallout, description objet : {5400}{Stealth Boy}
    {5401}{Système furtif personnel RobCo Homme Invisible 3001. Produit un champ de modulation transmettant la lumière réfléchie d'un côté à l'autre d'un objet.}
  22. Musée des technologies panneau d'informations : Voici l'Assistant de discrétion "Stealth Boy" modèle 3001 de chez RobCo. Développé par Robert Mayflower, le Stealth Boy génère un champ de modulation qui transmet la lumière reflétée d'un côté à l'autre d'un objet, rendant ainsi l'utilisateur pratiquement invisible pour un oeil non entraîné.
  23. Il est confirmé que des combinaisons furtives Hei Gui ont été rétro-conçues par les États-Unis à partir des combinaisons furtives Hei Gui au Grand RIEN, tout en supprimant que les effets indésirables liés aux Stealth Boys (voir les Nocturne dans Fallout: New Vegas).
  24. Terminal chinois, Déchiffré/transcrit Volume 99x51x140
  25. Fusil à verrou chinois sur une affiche
Hors-jeu
  1. Bible Fallout : 2067 - La première armure assistée est déployée en Alaska. Bien que sa mobilité soit plus faible que celle de ses futures versions, celle-ci n'en reste pas moins incroyablement efficace contre les chars et l'infanterie chinois. Sa capacité à transporter des munitions lourdes devient la clé dans divers conflits localisés, et a le pouvoir de détruire des villes entières sans mettre en danger le porteur. La Chine se précipite pour créer ses propres versions, mais a de nombreuses années de retard sur les États-Unis.
  2. Guide officiel du jeu Fallout 3 Édition Game of the Year p. 85 : Michael Masters
    Michael Masters était un ingénieur en électronique et biologie reconnu, avant la chute des bombes. Il ne se rappelle pas de grand-chose des premières années après la destruction de DC, mais se souvient de sa vie en tant qu'humain, ne supportant pas sa nouvelle nature (bien qu'il apprécie le don de la longévité). Dans son ancienne vie, Michael Masters était quelqu'un d'extrêmement intelligent et jovial. Mais vivre comme une goule l'a rendu très pessimiste et en colère contre le monde entier. Il considère sa nature de goule comme une malédiction karmique, car il tentait de maintenir l'Amérique à la pointe des expériences de mutation humaine, en élevant et en formant des super-soldats après s'être inspiré du travail des médecins allemands, russes et chinois.
    (Traduit depuis la VO)
Factions de Fallout 3
Advertisement