FANDOM


 
Gametitle-FO76
Gametitle-FO76

AMS : Patrons voyous est une note de papier dans Fallout 76. C'est un article du Charleston Herald détaillant l'utilisation, par Atomic Mining Services, de briseurs de grève et de tactiques sournoises contre l'opposition locale.

EmplacementModifier

Cette note peut être trouvée sur une grande table au dernier étage du Charleston Herald, à l'extérieur du bureau d'Overbey, à côté d'une cafetière et de quelques tasses de café.

TranscriptionModifier

Transcript
AMS : patrons voyous


Atomic Mining Services est une entreprise relativement nouvelle dans les Appalaches, mais ses pratiques sont connues de tous ceux qui connaissent un minimum l'histoire de la Virginie-Occidentale. Notre journal a rapporté presque quotidiennement des témoignages de "personnel de sécurité" armé envoyé "disperser" les émeutiers et grévistes. Nous sommes navrés de vous apprendre que l'entreprise est tombée encore plus bas.

Lorsque AMS s'est installée en Virginie-Occidentale, la société passait pour le sauveur de la région, apportant dans les vieilles mines une nouvelle méthode d'extraction, en profondeur. Le fait que ces méthodes recouraient à la détonation de charges atomiques n'a pas refroidi les mineurs endurcis, déjà habitués aux nombreux risques somme toute habituels dans l'État minier.

Mais AMS a abandonné le projet quasiment dès son arrivée, arguant des "problèmes techniques". Le chômage a de nouveau grimpé. La région s'est enfoncée encore plus dans la pauvreté. On aurait pu penser que la situation ne pouvait empirer, mais AMS n'allait pas s'arrêter en si bon chemin.

Comme des voleurs à la tombée de la nuit, AMS a soudain fait main basse sur la ville de Welch, revendiquant un prétendu droit d'exploitation des terres, sur lesquelles se trouvaient les maisons des habitants. De toute évidence, la ville est entrée en résistance, bien décidée à défendre ses maisons, et c'est à ce moment qu'est arrivé le "personnel de sécurité" d'AMS.

Pourquoi AMS en a-t-elle après Welch ? La société n'a pas souhaité répondre à nos sollicitations et nos journalistes ont été escortés hors de la ville par des hommes armés portant son logo.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .